De mainS… - eaudeladanse test
logo du site  eaudeladanse
x >

Spectacle de danse et théâtre sans parole pour les tout-petits de 2 à 6 ans

Qu’est-ce qui se love au creux de ma main ? Et si c’était précieux ? ou secret ? délicieux… ou effrayant ?
La main touche, découvre et transforme.
Elle me relie à l’espace autour et à l’autre en face, à côté.
Reflet du monde invisible du dedans, elle trace, goûte, dit, elle m’invite.
La main crée le geste qui se fait mouvement, la danse peut naître, exister, là où on ne l’attend pas... La main transforme mon corps, mon corps invente une danse, la danse transforme le monde.
Quand les gestes quotidiens deviennent gestes poétiques, porteurs de sensations et d’émotions nouvelles, étranges, surprenantes, drôles et douces à la fois.
  • Ecriture et Interprétation : Marie Close
  • Accompagnement à la mise en scène : Ana Stegnar
  • Mise en mouvements : Aude Cartoux
  • Création Lumière : Nicolas Marty
  • Création Sonore : Nicolas Arnould, François Lourtie et Boris Magdalenc
  • Régie : Nicolas Marty / Clément Papin
  • Création costumes : Britt Angé

Merci à Caroline Cornélis, Sarah Antoine, Charlotte Bernard, Charlotte Fallon, Martin Staes Polet, Céline Verdan - Fleur de Poil.

Création accueillie en résidence au :

Centre Culturel Jacques Franck, Wolubilis, Théâtre la Montagne Magique, Centre Culturel de Forest BRASS, La Roseraie. Créé en collaboration avec Pierre de Lune, le Théâtre de la Guimbarde et la Cie Félicette Chazerand.

Avec le soutien

Service de la Danse de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Direction générale de la Culture, Service Général des Arts de la Scène en Belgique et de Small Size, big citizens – Widening of the European Network for the diffusion of the performing arts for early years.


Cette communication n’engage que son auteur et la Commission européenne n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

« Désormais, la plus haute, la plus belle performance que devra réaliser l’humanité sera de répondre à ses besoins vitaux avec les moyens les plus simples et les plus sains. Cultiver son jardin ou s’adonner à n’importe quelle activité créatrice d’autonomie sera considéré comme un acte politique, un acte de légitime résistance à la dépendance et à l’asservissement de la personne humaine. »
 
PIERRE RABHI, agriculteur, écrivain, penseur français d’origine algérienne
page/document/hub-document
X
  • Vous avez envie de nous écrire ?

  • info eaudeladanse.be
    Ce message sera directement envoyé à